Monsieur le Maire , auriez-vous mangé votre chapeau ?

Dans la très longue interview parue dans le numéro d’octobre de Gif Infos et concernant la communauté d’agglomération du Plateau de Saclay (CAPS), le maire de Gif annonçait qu’il devait rencontrer sous peu Monsieur Christian BLANC, secrétaire d’Etat à l’aménagement de la Région capitale et qui n’a pas fait mystère que le plateau de Saclay figurait au premier rang de ses réflexions.

Grâce au journal Le Républicain, nous avons pu apprendre que Christian Blanc a effectivement reçu le 7 octobre « une bonne partie des élus de la 5° circonscription de l’Essonne », en clair les seuls élus de droite de notre secteur, dont Michel Bournat et le député Pierre Lasbordes.

Depuis, le secrétaire d’Etat a rencontré l’ensemble des maires des communes composant la CAPS et la présentation qu’il y a faite de son projet (confirmée depuis par de nombreux articles de presse), montre à l’évidence que plusieurs des orientations majeures de ce dernier sont à l’exact inverse des positions défendues jusque là bec et ongles par le maire de Gif. En particulier, il prévoit que l’aménagement envisagé s’étendra de la frange Sud du plateau jusqu’à la  RD36 (la route qui joint le Christ de Saclay à Saint-Quentin en Yvelines en longeant le CEA par le Nord). Dur, dur pour Michel Bournat qui a toujours refusé que l’urbanisation s’étende au Nord de la frontière mythique constituée par la  RD128 (qui traverse le plateau du rond-point de Corbeville jusqu’à celui de Saint-Aubin au site de Soleil).

Alors de deux choses l’une : ou Michel Bournat a, lors de la réunion du 7 octobre, oublié de défendre son point de vue, ou il n’a pas été entendu. Monsieur le Maire, quelle est la bonne réponse ?


Louis Sangouard

Laisser un commentaire