• Accueil
  • > Humeur
  • > La monoparentalité expliquée à la majorité municipale

La monoparentalité expliquée à la majorité municipale

Rappel du contexte : pour préparer les séances du conseil municipal, la mairie nous met à disposition un « dossier » dans lequel figurent les documents sur lesquels nous devons travailler. Durant le mandat précédent, le dossier était disponible de 9H00 à 12H00 le samedi matin et les réunions de préparation se tenaient donc dans ce créneau horaire.

Pour tenir compte des disponibilités différentes d’une des élues de la liste Gif, Osons l’Avenir !, nous avons demandé de pouvoir disposer du dossier le vendredi à 18H00 pour nous réunir le vendredi à 20H30. La majorité municipale a refusé.

Je suis une femme. Comme beaucoup. Je travaille à temps plein. Comme beaucoup. Y compris le mercredi. Comme certains. J’ai un poste à un assez haut niveau. Comme certains. Quelques déplacements de 2-3 jours en Europe. Parfois. J’ai deux enfants. Comme la moyenne. Ces enfants n’ont pas encore l’âge de se garder tous seuls. Cela arrive et c’est temporaire. Leur père habite en province. Cela arrive. Je fais sans doute partie de la classe moyenne. Cela arrive. Je n’ai pas les moyens d’embaucher une jeune fille au pair ou une baby-sitter que je puisse payer de longues heures. Comme beaucoup. J’ai quelques amis. Comme certains. Je fais de moins en moins de sport. Comme certains.

 

Je me suis engagée dans la campagne municipale 2008 avec la liste Gif Osons l’Avenir. J’ai été élue. Cela arrive. Je fais partie d’une association. Comme certains. Ah oui…Je suis aussi représentante du personnel dans mon entreprise. Comme certains. Je cours toute la journée. Comme beaucoup. Je jongle avec les horaires. Comme certains. Chez moi,  c’est organisé et minuté. Je ne plante pas mes enfants devant la télé. Ils s’éclatent avec les copains, leurs activités, leurs sorties. Comme beaucoup. Je les accompagne. Comme certains. Mon employeur est compréhensif : je ne peux rester tard le soir, il arrive à mes enfants d’être malades et j’ai parfois des réunions de commission pour la mairie en semaine. Comme peu. Les enfants ont une grand-mère. Je la sollicite déjà trop. Une voisine est gentille mais elle a elle-même 4 enfants.

 

Et moi je pratique l’apnée pour y arriver.

 

Et puis, il n’y a plus école le samedi matin. Pour que les parents s’occupent plus de leurs enfants.

 

Donc j’ai simplement demandé à la majorité municipale un aménagement d’horaires pour préparer les séances du conseil municipal. Le vendredi soir. Parce que, le soir, les enfants dorment. Pour pouvoir m’occuper d’eux le samedi matin comme l’a dit Monsieur le Ministre de l’Education Nationale. Pour terminer la semaine le vendredi soir.

 

Mme Sauvalle, maire-adjoint, a refusé cet arrangement. En sortant un argument massue. « C’est comme ça ».

 

« Respirez, respirez » me dit toujours le médecin. Mme Sauvalle, j’ai oublié de vous dire : « Merci de votre compréhension ». J’y arriverai.  Sans vous.

C. Serrano (avec le soutien inconditionnel des autres élus de la liste Gif, Osons l’Avenir !)

Laisser un commentaire