La vraie situation du logement social à Gif

 

Comme presque partout en Ile-de-France, la situation du logement social à Gif est très préoccupante. Des centaines de familles attendent que leur soit proposé un logement, des jeunes sont obligés de quitter la ville où ils ont grandi…

Or, loin de prendre la mesure de la situation et d’engager avec détermination, volontarisme et courage politique le lancement de nouveaux programmes de logements sociaux, la commune de Gif, dont c’est la compétence fait le strict minimum, voire un peu moins.

 

 

Disons-le tout de suite, avec un pourcentage de 18,5 % de logements sociaux selon les critères de la loi SRU (Solidarité et Renouvellement Urbain), Gif n’est pas le plus mauvais élève (Orsay : 5,3 %, La Celle-Saint-Cloud : 3,6 %, Neuilly-sur-Seine (au hasard !) : 3,2 %).

 

Mais ces chiffres cachent une autre réalité. Sur les 1463 logements sociaux que compte Gif, 425 sont les chambres d’étudiants de l’école Supelec (qui, si elles sont nécessaires, ne profitent pas à la population giffoise, ni à une population particulièrement défavorisée).

 

Si l’on soustrait donc ces chambres, le pourcentage de logement social tombe à 12,7%, ce qui est largement insuffisant pour répondre aux besoins des Giffois.

 

Pire, devant le peu d’entrain de la mairie, ce pourcentage se dégrade rapidement. Au cours de la précédente mandature (2001-2007), aucun logement social n’a été décidé et livré, les 20 logements de l’Abbaye et les 13 de la rue Jacques Gambaud ayant été lancés avant 2001. Les seuls programmes engagés (13 logements au Près Mouchards à la place de l’ancien AquaGif, 13 logements le long de la 306 au niveau de la rue J. Poulmach) ne seront disponibles que dans quelques mois. En attendant les demandeurs attendent ou, de dépit, vont voir ailleurs.

 

Sur les 339 logements du contingent municipal (soit 38 % des 883 logements disponibles sur la commune), seule une trentaine est libérée annuellement. Pour 341 demandes en instance… S’il n’y avait que 10 % de places de crèches mis à la disposition des parents, on aurait des barricades dans le centre de Gif.

 

Nous ne pouvons accepter cet état de fait. Gif doit participer à l’effort commun vers plus de solidarité. Gif doit comme les autres mettre à la disposition des moins favorisés un nombre suffisant de logements.

 

C’est possible en :

  • engageant des programmes dignes de ce nom sur les terrains que possèdent la mairie (terrain de Jaumeron, terrain du Val Fleury),
  • préemptant les terrains nécessaires qui seraient mis en vente (il ne faut désespérer de rien : un petit terrain vient d’être acquis dans ce but rue J. Adam),
  • rachetant quelques appartements dans les différentes résidences,

 

 

 

 

Il y a deux façons de prendre en compte ce sujet de première importance :

  • s’abriter derrière le -presque – respect d’une loi dont les critères d’appréciation sont plus que discutables
  • partir des véritables besoins des Giffois

 

 

Il va sans dire que, pour nous, la seconde approche est la seule valable et celle que nous avions prônée pendant la dernière campagne municipale.

 

 

 

 

Les chiffres du logement social à Gif :
Nombre de logements : 7867

 

Logement sociaux (loi SRU) : 1438 (soit 18,3 %)

                        Dont : 425 chambres étudiant (Supelec)

 

Logements sociaux (« ouverts ») : 883 (soit 11,2 %)

 

                        Dont : 130 sont réservés pour la préfecture (soit 14,7 %)

 

                        Dont : 413 pour le 1% patronal (soit 46,8 %)

 

                        Dont : 1 pour la Région (soit 0,1 %)

                        Dont : 339 pour la mairie (soit 38,4 %)

 

 

 

Logements sociaux manquants : 119 (soit un coût pour le commune de 16,5 k€ annuellement)

 

De plus : 26 logements sont en cours de réalisation

 

En ce qui concerne les logements gérés par la mairie, il y a eu en 2006 :

 

Demandes de logement : 341

 

                        Dont : 50 % de plus de 2 ans

                        Dont : 75 % pour des personnes qui habitent Gif depuis plus de 5 ans

 

 

Attribution de logements : 31 (+ 6 logements jeunes)

Soit : 10,8 % des demandes

Les élus de Gif, Osons l’Avenir

Une réponse à “La vraie situation du logement social à Gif”

  1. chirol dit :

    Quelle est votre position par rapport à la grève des personnels des crèches
    le maire a envahi tout l’espace du Gif info
    une demi page a quand même été accordée à Elodie !
    Bon courage Christiane

Laisser un commentaire